DSC_0291.jpg

l'histoire de lA tour

L'architecture du château

coupe_tour.jpg

L'histoire du château

Le château de Termes d’Armagnac est un monument typique de l’architecture gasconne du XIIIe siècle. Très probablement construit par Roger Ier d’Armagnac Termes au milieu du XIIIe siècle, ce vaste palais médiéval gascon est édifié aux « termes » du comté d’Armagnac afin d’affirmer sa puissance et de protéger ses frontières face au comte de Bigorre. En effet, la période est marquée par les nombreux conflits entre les protagonistes de la noblesse locale.

Cet édifice, comme de nombreux exemples proches, est composé d’un imposant corps de logis, de quatre niveaux de 250m² chacun, sur lequel est flanqué un imposant donjon carré, appelé tour-salles. Les salles du donjon constituent essentiellement les chambres des seigneurs. Haut de 36 mètres il est certainement à son origine, couvert d’un hourd de protection comme en témoignent les corbeaux sur le haut des façades. À l’apogée médiévale du site, un imposant système de douves à trois fossés entoure et protège le château et son église.

Le château de Termes d’Armagnac voit grandir l’illustre Thibaud de Termes, né en 1405. En tant que frère cadet, il vit très peu au château et nous supposons qu’à l’approche de ses 12 ans, il quitte la demeure patriarcale pour devenir chevalier et s’engage très jeune dans l’armée de Charles VII contre l’invasion anglaise. Compagnon d’armes de Jeanne d’Arc durant la guerre de Cent Ans de 1337 à 1453, sa carrière militaire se poursuit ensuite, et est couronnée par le titre de grand bailli (représentant de l’autorité royale) de Chartres et du pays chartrain.

Le château connaît de nombreuses transformations entre le XIIIe et le XXIe siècle. Il reste dans la famille des Armagnac-Termes et ses descendants de sa construction jusqu’à la Révolution française où il est alors vendu en tant que bien national aux enchères à Maitre Lajoye, notaire de Nogaro, qui commence à s’en servir comme carrière de bois et de pierre. Puis revendu à l’ancien magistrat, Olivier de Maignon de Roques, ses descendants finissent par démolir le corps de logis, jusqu’à abandonner le château. En 1960, il est acheté par la commune qui entame sa restauration, laissant le soin aux associations d’assurer l’animation. Le site est classé monument historique en 1962, première des nombreuses étapes de la sauvegarde du patrimoine de Termes d’Armagnac.

Litho_Tour_de_Termes.jpg